« En s’invitant dans un espace privé, les œuvres de l’exposition Textile Languages se fondent dans l’architecture d’influence moderniste de l’espace d’habitation, semblant dès lors incarner la pensée de l’artiste américaine d’origine allemande Anni Albers (1899-1994), enseignante du Bauhaus et pionnière dans l’art du tissage: « Si la nature de l’architecture est d’être rigide et permanente, celle du textile est son antithèse ». L’exposition présente e travail d’une quinzaine d’artistes, provenant de générations et d’horizons culturels divers, avec un intérêt pour les questions de l’intime, de la mémoire, du geste répétitif et de l’expérience collective se mélangent à une vision critique et politique du monde, exprimée par le choix du textile comme medium. Si une affiliation à la tendance néo-craft est envisageable – où le statut de l’artisanat est d’ailleurs remis en question -, on retiendra principalement les potentialités du matériau à établir un langage, allant au-delà de l’esthétique pure. »

Textes : Nathalie Guiot, Erwan Mahéo, Julie Marchan, Philippe Terrier-Hermann

Artistes exposés : Caroline Achaintre, Joël Andrianomearisoa, Charlotte Beaudry, Hemali Bhuta, Alighiero e Boetti, Baptist Coelho, Anita Dube, Meschac Gaba, André Guedes, Marie-Ange Guilleminot, Sheila Hicks, Ali Kazma, Erwan Mahéo, Jonathan Monk, Fay Nicholson, Prajakta Potnis, Philippe Terrier-Hermann, Brent Wadden