La bibliothèque idéale de COLOMBE SCHNECK

Rencontre littéraire avec Colombe Schneck à propos de son dernier roman Les guerres de mon père, publié en janvier 2018.

«Moins de trente ans après sa mort, quand j’évoque mon père, même brièvement, devant ceux qui l’ont connu, ils sourient toujours. Un sourire reconnaissant reflétant la générosité qu’il offrait au monde. Il nous a toujours répété qu’il ne fallait laisser que de bons souvenirs. Il disait aussi que nous ne devrions pas parler de questions sensibles.

En le voyant en direct, on ne peut que deviner que jusqu’à l’âge de 30 ans, il a traversé plusieurs guerres: la Seconde Guerre mondiale, la mort tragique de son père, la guerre d’Algérie. Pendant trois ans, j’ai enquêté et j’ai découvert ce qu’il cachait, la violence, l’exil, les destructions et même la honte. J’ai compris que sa façon d’être était un état de survie et de résistance.

Quand je regarde cette photo sur la couverture du livre – moi, à l’âge de deux ans, sur les épaules de mon père, je vois l’arrogance de mon regard d’enfant. J’étais la fille la plus chère et la plus admirée au monde. Après sa mort, à la fin de l’adolescence, je me suis trouvé dans un état de profonde solitude. Aucun autre homme ne m’aimera comme mon père.

Pendant que j’écrivais, essayant de trouver mes mots pour comprendre ce que mon père fuyait, j’ai aussi appris que je pouvais être aimé à nouveau. »

La romancière Colombe Schneck a été publiée par Stock, L’Increvable Monsieur Schneck (2006), Val de Grâce (2008), Une femme célèbre (2010) et La Réparation, publiée par Grasset Edition, traduite dans plusieurs pays.

Entrée gratuite

0