SLAVS AND TATARS
I Utter Other

« Que signifie pour un Orient, un Levant de regarder vers un autre? Les romantiques peuvent-ils romancer? Des Polonais au service du tsar aux presbytériens persans, Je Dis l’Autre (I Utter Other) examine le cas curieux de l’orientalisme slave dans l’empire russe au début de l’URSS. L’orientalisme slave constitue un contrepoint crucial, sinon un antécédent, à la sagesse héritée de l’orientalisme saïdien. Malgré la transition radicale du tsarisme au bolchevisme, l’étude de l’Orient en Orient complique les notions de politique identitaire et de connaissance au service du pouvoir, offrant une critique post-coloniale cohérente quelques 60 ans avant la lettre. »

Slavs and Tatars est un collectif d’art de renommée internationale qui se consacre à l’étude d’une zone située à l’est de l’ancien mur de Berlin et à l’ouest de la Grande Muraille de Chine, connue sous le nom d’Eurasie. Leur travail a fait l’objet d’expositions personnelles au Museum of Modern Art (NYC) ; Salt (Istanbul) ; Sécession de Vienne, Kunsthalle Zurich, Albertinum Dresden et Centre Ujazdowski d’art contemporain de Varsovie, entre autres. La pratique du collectif s’articule autour de trois activités : expositions, publications et conférences-performances. En plus de leur traduction du légendaire périodique satirique azerbaïdjanais Molla Nasreddin, Slavs and Tatars ont publié dix ouvrages à ce jour, dont le plus récent est Wripped Scripped (Hatje Cantz, 2018) sur la politique des alphabets et la translitération.

Langue : anglais

Tarifs 
Plein : 6 euros
Gratuit pour les étudiants, les -26 ans, les membres SMART et les demandeurs d’emploi.
Places limitées. Réservation obligatoire.

En partenariat avec le Goethe Institute, programme Perruche

 

 

 

 

0