TIPHAINE SAMOYAULT & AGNÈS THURNAUER

« Les formes du texte » sont un cycle de conversations autour de la notion de texte et langage dans la création contemporaine, à l’initiative de l’atelier des écritures contemporaines de l’ENSAV La Cambre.

Pour cette rencontre, l’auteure Tiphaine Samoyault et l’artiste Agnès Thurnauer proposent de projeter en continu les images de l’abécédaire « Matrice », création d’Agnès Thurnauer, sur un écran. L’alphabet déroulera ainsi ses formes. Elles auront inscrit sur un morceau de carton chacune des 26 lettres de l’alphabet et mis ces cartons dans un chapeau. L’auteure et l’artiste se sont réparties les 26 lettres et ont pensé un petit texte pour chacune des 13 lettres qui leur reviennent respectivement.

Le chapeau sera tendu à l’assemblée pour qu’une lettre au hasard soit tirée. Selon celle qui apparaîtra, Tiphaine ou Agnès lira ou improvisera sur le mot attribué à la lettre. Par exemple : A comme Animal, C comme Corps, E comme Écriture, P comme Peinture. L’exercice se poursuivra jusqu’à l’épuisement des lettres de l’alphabet contenues dans le chapeau.

Tiphaine Samoyault vit à Paris et enseigne la littérature comparée à l’Université Paris 3. Elle est l’auteure d’essais, de récits et de traductions littéraires. Elle a publié en 2015 une biographie de Roland Barthes au Seuil.

Agnès Thurnauer est une artiste franco-suisse. Autodidacte en peinture, elle a reçu une formation de cinéma vidéo à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs à Paris. Son travail aborde la question du langage pictural, et met en oeuvre un espace où la figuration et l’abstraction dialoguent pour donner naissance à de nouvelles visions. Agnès Thurnauer est représentée par la Galerie Valérie Bach à Bruxelles et Nadine Gandy à Bratislava.

Modération : Gilles Collard, philosophe, auteur et responsable pédagogique.

Thalie Art Foundation est à l’initiative de la publication de A comme Boa, recueil de poèmes visuels et textuels de Agnès Thurnauer et Tiphaine Samoyault, livre d’artiste en vente lors de la rencontre.

En partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels (ENSAV) dans le cadre de l’Atelier des écritures contemporaines.

 

 

 

 

 

 

 

0