Restitution publique de A Meal for My Ancestors : Healing the Museum par GRACE NDIRITU

La pratique artistique de Grace Ndiritu s’inscrit dans une approche de l’art vivant et performatif, inspirée par la vie en communauté, mode de vie alternatif des années 60 et 70, le chamanisme et la pleine conscience.

Pour sa résidence à Bruxelles, elle a travaillé avec deux groupes de personnes : employés de l’OTAN, représentants des institutions de l’Union européenne, bénévoles du monde associatif, impliqués dans le sort des réfugiés ; ainsi que les réfugiés eux-mêmes qui ont connu des traumatismes dans leur pays d’origine et qui vivent à Bruxelles, afin de créer une oeuvre vivante, politique et sociale.

Pendant ses quatre mois de résidence, elle a mené plusieurs cours de méditation avec des réfugiés ainsi que des ateliers Feeding your demons avec les institutionnels afin de les préparer au voyage chamanique, procession non ouverte au public réunissant une trentaine de participants. La restitution publique de son projet intitulée A Meal for My Ancestors: Healing the museum se tiendra le dimanche 21 janvier et sera un moment de partage prenant la forme d’un repas, vécu comme une performance artistique. Une table ronde publique réunissant des experts du milieu associatif, des universitaires et une journaliste pratiquant le chamanisme se concentrera sur des sujets tels que la commensalité ou encore la guérison des traumatismes afin d’appuyer le propos de l’artiste.

PROGRAMME
11:00>12:00  Corine Sombrun sur La guérison des traumatismes et les effets de la transe chamanique sur la neurobiologie
12:00>13:00 Kenneth D. Smith sur La commensalité, et les bienfaits pour la santé de partager un repas 
13:00>15:00 Repas partagé (RSVP, merci d’apporter un plat ou une boisson de son pays d’origine)
15:00>17:00 Discussion entre Kenneth D. Smith, Corine Sombrun, Alicia Arbid et Jens Müller, modérée par Grace Ndiritu

INFORMATIONS PRATIQUES
Interprétation simultanée en français et en anglais avec des écouteurs
RSVP avant le vendredi 19 janvier à event@thalielab.org
Entrée libre
Merci d’apporter un plat de son pays d’origine

BIOGRAPHIES
Corine Sombrun a passé son enfance en Afrique. De retour en France, elle se consacre à des études de Musicologie, piano et composition. En 1999, elle s’installe à Londres, où elle travaille comme musicienne mais entreprend également des projets pour la BBC World Service. Au cours d’un reportage en Mongolie, le chamane Balgir, figure locale respectée, lui annonce qu’elle est chamane. Elle va ainsi passer plusieurs mois par an à la frontière de la Sibérie, pour entreprendre son apprentissage rigoureux du chamanisme. Apprès huit années d’apprentissage, elle devient la première occidentale à être formée aux traditions chamaniques mongoles. Elle est l’auteure de plusieurs livres et a présenté ses recherches à TEDx et Google en Californie.

Kenneth D. Smith est directeur du Centre pour l’élimination des disparités en matière de santé et directeur du développement communautaire et de la politique de santé à l’Université du Texas (UTMB), à Galveston au Texas. Kenneth Smith a reçu son doctorat de l’École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, où il a étudié l’économie de la santé et la démographie économique. Il est devenu praticien de la santé publique lorsqu’il a été nommé directeur de la prévention des maladies chroniques au département de santé publique de Philadelphie. Ses intérêts de recherche actuels comprennent la science des systèmes, la finance sociale et l’isolement social. Il pratique le bouddhisme tibétain.

Mi-libanaise, mi-belge, Alicia Arbid est née en 1986 en RDC. Titulaire d’un Master en Communication, spécialisée dans les médias et la gestion de l’information, elle travaille actuellement en tant que coordinatrice de l’Association AWSA-be (Belgique). Pendant près de huit ans, elle a développé des connaissances et une expertise sur les droits des femmes en mettant l’accent sur les femmes arabes, les immigrés et les femmes dont les familles vivent en Belgique depuis plusieurs générations. En tant que militante féministe, elle s’engage dans les questions de migration et d’éducation sexuelle avec une perspective de genre et des expériences de terrain. Par conséquent, elle travaille avec les associations locales, en créant des lignes directrices et en organisant diverses activités avec et pour les femmes migrantes afin de promouvoir l’égalité des sexes et d’améliorer leur position ici et dans les pays arabes. Elle est également active dans différents réseaux féministes, tels que le Réseau européen des femmes migrantes. Elle est impliquée dans le plaidoyer et la campagne générale pour les droits des femmes, l’égalité et la justice, la lutte contre les stéréotypes et toutes les formes de violence et de discrimination contre les femmes et les filles.

Jens Müller
 est le président de Refugees Are Not Alone (RANA), une ASBL belge qui a pour but d’aider les réfugiés et les demandeurs d’asile à s’intégrer dans la vie sociale et professionnelle en Belgique à travers un accompagnement individuel qui cherche à les rendre autonomes. En parallèle, il travaille comme conseiller en matière de politique de transport auprès de Michael Cramer, membre du Parlement européen.

Avec la collaboration de :

 

 

 

0