English version Version web 23/03/2018

REMINDER

© Axel Korban et Sofia Chalaguina

Edition • 24/03/2018 — 15:00 > 18:00

Présentation de Morphée, bijou d’artiste par LIONEL ESTÈVE

ThalieLab vous présente sa première collaboration artistique, une édition limitée de 50 exemplaires d’un bijou signé par Lionel Estève.

Dans la mythologie, le dieu du sommeil Morphée est souvent représenté par un jeune homme tenant un miroir à la main et des fleurs de pavot aux pouvoirs soporifiques. Il a des ailes de papillon de couleurs exubérantes et offre le sommeil rien qu’en touchant une personne avec ses pavots.

« Je pensais que cette plante fleurissait en Orient, sur les contre-forts de l’Himalaya ou en Turquie et quelle ne fut pas ma surprise, de découvrir quelques pieds au détour d’un chemin dans la campagne Provençale. Ce coquelicot rose pâle aux tons légèrement violacés ne fleurit qu’une semaine à peine, pour laisser ensuite la place à un bulbe coiffé d’une petite couronne. La contempler, c’était pour moi une façon de rencontrer la mythologie. Cette magnifique fleur aux couleurs délicates m’apparaissait ambivalente, pleine de soleil et de parfum d’été mais aussi porteuse de ténèbres, dangereuse et interdite, puisque l’opium est sa sève. Je devais lui rendre hommage. Un été, j’ai donc récolté ces capsules pour ensuite les dorer à la feuille d’or et réaliser ces sculptures miniatures… »

Lionel Estève (1967, Lyon), vit et travaille à Bruxelles. Sa pratique se situe à la croisée du dessin, de la sculpture et de l‘installation. L’informel et la fragilité, qui caractérisent ses œuvres, éveillent notre perception d’une réalité infinie en dévoilant un espace palpable, presque tactile. Ces œuvres rappellent l’intérêt de l’artiste pour les énergies créatrices et leurs captations. Artisan-chercheur, Lionel Estève déploie matières, lignes, couleurs dans l’intervalle du perceptible et de l’imperceptible.

Morphée
Pavot en cire perdue, Bronze plaqué or
Edition limitée de 50 exemplaires
3 épreuves d’artiste

450 euros

Pré-commande en ligne

Rencontre littéraire
24/03/2018 — 16:00

COLOMBE SCHNECK

Rencontre littéraire avec Colombe Schneck autour de son dernier roman Les guerres de mon père (Stock, 2018).

« Quand j’évoque mon père, bientôt trente ans après sa mort, devant ceux qui l’ont connu, même brièvement, ils sourient toujours. Un sourire reconnaissant de la générosité qu’il offrait au monde. Il nous répétait, il ne faut laisser que de bons souvenirs. Il nous disait aussi, on ne parle pas des choses qui fâchent.

À le voir vivre, on ne pouvait deviner que, jusqu’à l’âge de 30 ans, il a traversé plusieurs guerres : la Seconde Guerre mondiale, la mort tragique de son père, la guerre d’Algérie.
Pendant trois ans, j’ai mené l’enquête, j’ai découvert ce qu’il cachait, la violence, l’exil, les destructions et même la honte, j’ai compris que sa manière d’être était un état de survie et de résistance.

Quand je regarde cette photo en couverture de ce livre, moi à l’âge de deux ans sur les épaules de mon père, je vois l’arrogance de mon regard d’enfant, j’étais la petite fille la plus adorée et admirée au monde, sa mort, à la sortie de l’adolescence, m’a laissée dans un état de grande solitude. Aucun homme ne m’aimerait comme mon père m’avait aimée.

En écrivant, en trouvant mes mots pour comprendre ce que mon père fuyait, j’ai appris aussi cela, que je pouvais à nouveau être aimée. »

Romancière, Colombe Schneck a notamment publié, chez Stock, L’Increvable Monsieur Schneck (2006), Val de Grâce (2008), Une femme célèbre (2010) et, aux éditions Grasset, La Réparation, traduit dans plusieurs pays.

Entrée libre

Conversation
26/03/2018 — 18:30

TIPHAINE SAMOYAULT & AGNÈS THURNAUER

Pour cette rencontre, l’auteure Tiphaine Samoyault et l’artiste Agnès Thurnauer proposent de projeter en continu les images de l’abécédaire « Matrice », création d’Agnès Thurnauer, sur un écran. L’alphabet déroulera ainsi ses formes. Elles auront inscrit sur un morceau de carton chacune des 26 lettres de l’alphabet et mis ces cartons dans un chapeau. L’auteure et l’artiste se sont réparties les 26 lettres et ont pensé un texte pour chacune des 13 lettres qui leur reviennent respectivement.

Tiphaine Samoyault enseigne la littérature comparée à l’Université Paris 3 . Elle est l’auteure d’essais, de récits et de traductions littéraires. Elle a publié en 2015 une biographie de Roland Barthes au Seuil.

Agnès Thurnauer est une artiste franco-suisse. Autodidacte en peinture, elle a reçu une formation de cinéma vidéo à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs à Paris. Son travail aborde la question du langage pictural, et met en œuvre un espace où la figuration et l’abstraction dialoguent pour donner naissance à de nouvelles visions. Agnès Thurnauer est représentée par la Galerie Valérie Bach à Bruxelles et Nadine Gandy à Bratislava.

Modération : Gilles Collard, philosophe, auteur et responsable pédagogique des ateliers des écritures contemporaines à La Cambre.

A l’initiative de cette rencontre, Thalie Art Foundation propose en vente la publication de A comme Boa, recueil de poèmes visuels et textuels de Agnès Thurnauer et Tiphaine Samoyault, livre d’artiste. Prix : 15 euros

Conversation produite en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels (ENSAV) – La Cambre dans le cadre de l’Atelier des écritures contemporaines.

Entrée libre

Voir toutes nos activités ici