Louise Hervé & Chloé Maillet à propos de L’Iguane

« Pour ce film, intitulé L’Iguane, nous nous sommes d’abord intéressées au familistère Godin à Laeken, un bâtiment unique à Bruxelles construit par Jean-Baptiste Godin, qui s’inspira de l’architecture utopique des phalanstères de Charles Fourier à la fin du XIXe siècle. Le bâtiment, actuellement en travaux avec ses logements organisés autour d’une cour centrale dont il ne reste que l’ossature, est aujourd’hui imbriqué dans un centre commercial. Nous avons parlé de ce bâtiment avec des architectes, nous sommes allées aux archives de la ville et au Musée bruxellois de l’industrie et du travail, la Fonderie à Molenbeek, ce qui nous a donné l’occasion de nous plonger dans l’histoire de l’habitat coopératif à Bruxelles, qui est très riche, des Marolles aux cités-jardins.

Nous avons rencontré les adolescents d’Out of the box à Bruxelles et leur avons tout d’abord parlé de l’architecture du Familistère Godin, puis d’une anecdote mettant en jeu des Fouriéristes : comment certains d’entre eux, en 1848, alors que la Révolution en France avait échoué, se passionnèrent pour le spiritisme dans l’idée qu’en communiquant avec des esprits venus d’autres planètes, ils trouveraient des réponses aux questions sociales de leur époque, sur Terre.

Nous leur avons aussi montré des œuvres d’art médiumniques, des formes abstraites et symétriques produites par des artistes disant peindre sous l’influence d’esprits ou d’entraterrestres, comme Fleury Joseph Crépin ou Augustin Lesage, tout deux spirites et issus de milieux ouvriers dans le Nord de la France au XXe siècle.

A partir de ces deux directions – travail en groupe conduit par le désir et l’attrait, et communication extraterrestre à des fins de changement– nous avons proposé aux adolescents de se mettre en scène, et d’imaginer, sous la forme d’une performance filmée, leur propre version de ces tableaux spirites, comme une forme de tableau vivant collectif. Le travail avec eux a été passionnant.« 

0