Les editions Thalie produisent des oeuvres inédites et singulières dans le champs du bijou contemporain, de la céramique et du livre d’artistes.

« PROTEA » nommé d’après les fleurs de Protea que j’ai rencontrées quand je grimpais sur Table Mountain au Cap. Ce soi-disant « sugarbush » a été baptisé Protea par Carl Linnaeus, le botaniste suédois du 18ème siècle qui a mis en place le système de dénomination de l’espèce. Protée vient du dieu grec Protée, qui était connu pour changer de forme à volonté,
et a été associé au concept de polyvalence. Je m’attends à ce que ce nom a été choisi parce que ces fleurs viennent dans tellement de variétés différentes. En Afrique du Sud, la fleur de Protea est la fleur nationale et est un symbole de changement et d’espoir. Je pense que notre monde semble parfois avoir besoin d’un peu de changement et d’espoir.